QUELLE BARBE ! essai sur un joli défaut

" Désobéir, c'est chercher." Victor Hugo


→ Générique
+
→ Mentions
+
→ Calendrier
+
Synopsis

Moyen format d’une heure, tout public, pour lieux intermédiaires.

Pour cette variation à partir de Barbe Bleue et la thématique de la désobéissance qui inspirera un texte inédit à écrire, il y aura un agrès, dessinant une porte, qui est aussi un cadre.
C’est ce seul élément qui construira l’espace, avec quelques signes / accessoires. Une porte comme point de passage mystérieux et symbolique entre deux mondes. L’esthétique du plateau transformera les paysages (urbains, intérieurs, ruraux) ainsi que les interprètes.

Le dressage sera aussi une partie introductive, une métaphore ouverte de la relation de force, de domination dans la coopération, ce que nous aimerions dénoncer. Inventer une scène de dressage d’un chien portant une petite couronne dressé par une femme avec la même petite couronne. « C’est bien, tu es gentille, donne la papatte… » Mais nous pourrions aussi porter des barbes bleues, de l’autre côté de cette relation de force puisque nous sommes plusieurs à construire ou déconstruire les rapports sociaux. Nous sommes ensemble pour penser nos dé-conditionnements. Nous viendrons avec nos présences raconter, construire à vue les récits fragmentés, la malice de faire croire et de déjouer ce qui est cru.

Il y aura des choeurs, des scènes, des temps d’adresse directe au public. Nous bâtirons le présent du plateau, cela arrive, cela s’invente à vue.
Je ne crois pas au progrès sans combat, nous ne croyons pas aux expériences sans récits, le plateau peut être ce lieu philosophique et joyeux de la conjonction de nos apprentissages et mémoires, nous ferons des histoireS, des embrouilles…
Socquette regardera si tout se passe bien.