Aline Reviriaud
 

« Est-ce l’existence qui détermine la conscience ou l’inverse ? »
Journal d’Árpád Schilling

Après une formation universitaire en philosophie, elle devient comédienne permanente au Théâtre Dijon-Bourgogne sous la direction de R. Cantarella. En 2008, elle crée IDEM Collectif avec deux autres comédiennes, dont elle va assurer la direction artistique. La compagnie sera ensuite associée au TDB sous la direction de B. Lambert.

Elle met en scène Dans la Jongle des motsYaacobi et LeidentalFace A Comme ça/Face B Tel quel et Que tout s’enflamme, nous attendrons, dont elle signe également le texte. Elle met en scène Forest pour la compagnie ARMO Jérôme Thomas, I-Solo, et Chair et Os dont elle écrit aussi le texte. Elle crée des formes performatives et cartes blanches : À Titre provisoireÇa va/sans dire, Carmen Remix, Polar-oid, L’Abécédaire acrobatique. Elle collabore régulièrement avec la compagnie Rasposo et Equinoctis. En 2022, elle écrit, met en scène et interprète Elles étaient une fois, kit de survie féministe de la troisième à la terminale avec Karine Abela. Elle prépare Quelle Barbe ! essai sur un joli défaut pour 2024.

Call me Chris reçoit une bourse de la Fondation Beaumarchais et les encouragements du Centre National du Théâtre. Elle publie Le Veilleur de Fukushima à l’Avant-Scène Théâtre. Elle est l’autrice de Kivala texte « matériel » jeune public, En Vrac, petite forme de l’Académie Fratellini.

Intervenante artistique dans la fonction publique, elle est en charge des options théâtre du Lycée Montchapet à Dijon et collabore régulièrement avec le Conservatoire d’Art dramatique de Dijon, l’Université de Dijon et le CNAC pour le certificat à la dramaturgie.

photo Biagio Black
photo Biagio Black